website creation software
Mobirise

Argumentaire d'investissement du FIDA
_________

Investir dans la prospérité rurale, l'alimentation et la résilience pour réduire la pauvreté et la faim compte tenu des changements climatiques

Aujourd'hui, nous sommes à un tournant décisif.

Dès avant la pandémie de coronavirus, les progrès sans précédent dans la lutte contre la faim marquaient déjà le pas et, dans certaines régions, la pauvreté résistait obstinément. Certes, le nombre de personnes vivant en situation d'extrême pauvreté a chuté, passant de près de 2 milliards en 1990 à 736 millions en 2015, et la faim a reculé pendant des décennies, mais les personnes les plus pauvres et les plus marginalisées demeurent laissées pour compte.

La pandémie de coronavirus a sapé encore davantage certaines de ces communautés, de ces pays et de ces économies, dans le monde entier. Mais partout, ce sont les pauvres, les affamés et les plus vulnérables qui souffrent le plus.

Dans le même temps, les changements climatiques menacent l'existence même de nos systèmes alimentaires, alors que se nourrir est le besoin le plus élémentaire.  

Les populations rurales, et en particulier les petits exploitants agricoles, sont celles qui souffrent le plus des impacts des changements climatiques. Elles sont aussi affectées, de manière disproportionnée, par la pauvreté, la faim et les inégalités. 

Bien que ces défis soient redoutables, nous avons aussi une occasion historique de relancer les progrès vers l'élimination de l'extrême pauvreté et de la faim et d'atteindre les objectifs de développement durable.

On estime que 63% des pauvres de la planète travaillent dans le secteur de l'agriculture et, dans la très grande majorité, dans des petites exploitations.

Le développement rural, au centre duquel se trouve l'agriculture, peut amener la prospérité parmi les communautés et les sociétés. Protéger les moyens d’existence et la production alimentaire dans les zones rurales est indispensable si l’on veut éviter une crise alimentaire.

La croissance économique du secteur de l'agriculture est de deux à trois fois plus efficace, s'agissant de réduire la pauvreté et l'insécurité alimentaire, que la croissance produite par d'autres secteurs.

Les petites exploitations agricoles prospères peuvent non seulement fournir des aliments, mais aussi créer des emplois et susciter une demande accrue pour des biens et des services produits localement. Une telle dynamique est porteuse de débouchés, de croissance économique et de stabilité sociale.

Être à la hauteur du défi.
_________

Le FIDA a l'ambition de doubler son impact au cours des dix prochaines années, avec un programme de travail d'environ 30 milliards d'USD d'ici à 2030.

Il sera difficile d'éliminer l'extrême pauvreté et la faim et de surmonter la crise du coronavirus sans accroître les investissements et adopter des approches plus innovantes. Mais, avec le financement et l'appui adéquats, nous pouvons nous rapprocher considérablement de ce but.

Pour en savoir davantage sur notre argumentaire d'investissement.

Il existe de nombreux moyens de collaboration et d'appui à la Douzième reconstitution des ressources du FIDA.

Outils et ressources

Vous souhaitez approfondir ces questions? Nous mettons à votre disposition une panoplie d'outils de sensibilisation et différentes autres ressources .

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières nouvelles et les mises à jour concernant le FIDA.

Faites aussi entendre votre voix sur vos réseaux sociaux en utilisant le hashtag #FundAgriculture.