Saut au contenu
X

La Guinée-Bissau et le FIDA joignent leurs forces pour renforcer la résilience des agriculteurs face aux changements climatiques

03 mars 2020

Rome, le 4 mars 2020 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a annoncé aujourd’hui son appui à un nouveau projet mené en Guinée-Bissau, qui vise à réduire la pauvreté, accroître la productivité et les revenus, améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et renforcer la résilience d’au moins 287 000 petits exploitants face aux changements climatiques.

La Guinée-Bissau est l’un des pays les moins développés au monde. Son taux de pauvreté est très élevé, en particulier dans les zones rurales, où jusqu’à 80% de la population vit dans l’extrême pauvreté, travaillant le plus souvent dans l’agriculture. Les petits exploitants sont particulièrement menacés par l’augmentation des températures, la hausse du niveau de la mer et les perturbations climatiques qui touchent la production agricole.

Pour aider le pays à faire face à ces problèmes, l’accord de financement du Projet relatif à la diversification de l’agriculture, à l’intégration des marchés, à la nutrition et à la résilience face aux changements climatiques (REDE) a été signé par correspondance par le Président du FIDA, Gilbert F. Houngbo, et par le Ministre des finances de la République de Guinée-Bissau, Geraldo João Martins.

Ce projet de 65,7 millions d’USD favorisera la diversification des cultures en vue de réduire la dépendance du pays à l’égard d’une monoculture – le riz ou la noix de cajou. Compte tenu du climat sahélien aride caractérisant les zones du projet, des mesures d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs effets seront introduites, notamment en réduisant les feux de brousse et le déboisement, en améliorant la gestion de l’eau dans les basses terres, en augmentant la teneur en matière organique des sols cultivés et en protégeant et créant des forêts sur les plateaux.

"Le FIDA s’est engagé à collaborer avec le Gouvernement bissau-guinéen pour mener une transformation rurale inclusive du pays, dans laquelle les personnes handicapées et les migrants qui sont rentrés au pays ne constituent pas une source de problèmes pour leur communauté mais au contraire des éléments de solution", a déclaré Gianluca Capaldo, directeur de pays du FIDA pour la Guinée-Bissau. "Le REDE fera en sorte que personne ne soit laissé pour compte."

Ce projet favorisera l’inclusion économique des petits agriculteurs en ajoutant de la valeur à la production agricole grâce à la transformation. Des infrastructures rurales seront mises en place pour favoriser une production axée sur le marché et aider les petites exploitations à écouler de manière efficiente leurs excédents de production sur les marchés, ce qui permettra aux agriculteurs de vendre davantage sur les marchés nationaux et sous-régionaux, et d’améliorer ainsi leurs moyens d’existence.

Le REDE renforcera les capacités des petits agriculteurs, non seulement en matière de production, mais aussi de stockage et de transformation des produits périssables. Il encouragera les activités d’alphabétisation des femmes et la formation professionnelle des jeunes.

Le financement du projet prévoit un prêt de 11,8 millions de dollars et un don de 4,3 millions de dollars du FIDA par l’intermédiaire de son Programme spécial pour les pays comportant des situations de fragilité. L’État bissau-guinéen contribue également à hauteur de 7,6 millions de dollars, auxquels s’ajoutent 4,9 millions de dollars apportés par les bénéficiaires eux-mêmes ainsi que d’importants cofinancements provenant d’autres partenaires de développement.

Le REDE sera mis en œuvre dans quatre régions – Bafatà, Cacheu, Gabú et Oio – et aménagera 14 000 hectares de bassins versants ainsi que 3 500 hectares de basses terres cultivables. En outre, 175 kilomètres de routes, 3 marchés de demi-gros, 5 marchés hebdomadaires et 2 centres de collecte seront rénovés. Le projet ciblera les femmes et les jeunes, ainsi que les personnes handicapées, et les migrants rentrés au pays.

Depuis 1983, le FIDA a investi plus de 45,3 millions de dollars dans 5 projets et programmes de développement rural en Guinée-Bissau, dont la valeur totale s’élève à près de 115,4 millions de dollars. Ces interventions ont directement bénéficié à près de 182 000 familles rurales.

 

 

Communiqué de presse no: IFAD/16/2020

Le FIDA investit dans les populations rurales, en dotant celles-ci des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer la résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 22,4 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont bénéficié à quelque 512 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. 

En savoir plus sur le FIDA: www.ifad.org/fr.