Recherche agricole pour le développement

Recherche agricole pour le développement

De nos jours, le secteur agricole doit faire face à nombre de nouveaux problèmes, allant de l’apparition de nouvelles maladies des cultures aux conséquences des changements climatiques. Néanmoins, ces problèmes peuvent souvent être surmontés au moyen de technologies novatrices ou améliorées mises au point grâce à la recherche scientifique.

Ces technologies ne permettent pas seulement de faire face à des tendances  importantes, car, souvent, elles apportent aussi des solutions à des problèmes rencontrés par les petits producteurs agricoles, et leurs résultats sont tangibles. Par exemple, il est possible d'améliorer la productivité des cultures, de l'élevage et de la pisciculture en se tournant vers des variétés et des races nouvellement développées. La nutrition et la sécurité alimentaire peuvent également être améliorées grâce à une diversification des régimes alimentaires.

Pourtant, dans de nombreux pays en développement, le lien entre recherche scientifique et développement agricole est faible. Comme il est difficile de se représenter les effets immédiats pouvant découler de la recherche axée sur l'agriculture, les investissements dans ce domaine sont rares.

Le FIDA espère changer cette situation. Grâce à un financement complémentaire de l'Union européenne, le FIDA offre des subventions aux centres de recherche du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR) et aux institutions nationales et régionales dans le domaine de la recherche agricole pour le développement.

Le programme de recherche agricole pour le développement a pour objectif d'améliorer la résilience, les moyens d'existence et la sécurité alimentaire des petits agriculteurs des communautés rurales, en particulier des jeunes et des femmes, grâce à la recherche scientifique. 

Le programme de recherche agricole pour le développement du FIDA vise à:

  • mettre au point des technologies aidant à lutter contre la pauvreté;
  • faciliter l'échange de savoirs et étayer la recherche;
  • établir des partenariats entre les institutions de développement axées sur la recherche et les autres;
  • améliorer les liens entre les instituts de recherche et les programmes de sécurité alimentaire au niveau national;
  • démontrer l'efficacité des nouvelles approches adoptées pour répondre aux besoins futurs en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle et favoriser la résilience, dans le but d'orienter les décisions politiques.

Agrégateur de contenus

Faire fructifier les friches – cultiver les terres improductives pour la sécurité alimentaire en Asie du Sud

mai 2021 - RÉCIT
Chaque année, après la récolte du riz en Asie du Sud, une vaste superficie de plus de 15 millions d'hectares reste improductive (en friche) jusqu'à la prochaine saison de plantation du riz, plusieurs mois plus tard. Les scientifiques dans des pays comme le Bangladesh, l'Inde et le Népal pensent que ces terres improductives pourraient, et devraient, être utilisées pour des cultures de complément qui permettraient d'augmenter les revenus des agriculteurs et la sécurité alimentaire.

Agrégateur de contenus

Strengthening sorghum and millet value chains for food, nutritional and income security in arid and semi‑arid lands of Kenya and United Republic of Tanzania (SOMNI)

novembre 2020
Sorghum, finger millet and pearl millet are the most important staple foods for most households in the semi-arid tropics of East Africa, as these crops grow in harsh environments where other crops do not grow well.

“Fruiting Africa” for health and wealth

décembre 2018
Since 2006, IFAD and the European Union have partnered to invest over EUR 230 million in agricultural research programmes carried out through the CGIAR system.

Food security in the context of climate change: from knowledge to action

décembre 2018
Since 2006, IFAD and the European Union have partnered to invest over EUR 230 million in agricultural research programmes carried out through the CGIAR system.

Sorghum in East and Central Africa: more than food

décembre 2018
Since 2006, IFAD and the European Union have partnered to invest over EUR 230 million in agricultural research programmes carried out through the CGIAR system.