Saut au contenu
X

Réduire la pauvreté par la présence sur les marchés

Un accès fiable au marché permet d'améliorer la productivité, les revenus et la sécurité alimentaire. Il peut contribuer à réduire la pauvreté et la faim dans les familles de producteurs et la société où ils vivent, si des mesures appropriées sont prises pour atténuer les risques de marché et les disparités en ce qui concerne le pouvoir de marché.

Pour vendre leurs produits sur le marché, de nombreux producteurs ruraux se heurtent souvent à des difficultés d'accès. Ils sont freinés par leur situation géographique éloignée, les coûts élevés du transport, des connaissances limitées et leurs faibles compétences de gestion. Il leur manque aussi une organisation qui pourrait leur offrir le pouvoir de négociation dont ils ont besoin pour interagir d'égal à égal avec les intermédiaires de marché.

Les marchés agroalimentaires se sont profondément transformés au cours des 30 dernières années. Des filières modernes desservant les marchés nationaux et régionaux – tout particulièrement en milieu urbain – existent désormais à côté des marchés traditionnels. La demande de produits de haute valeur ne cesse de croître. Toutes ces mutations sont synonymes de nouvelles chances à saisir pour les petits paysans, mais aussi de risques s'ils se voient évincés de ces marchés.

Il n'est pas toujours facile d'établir des relations entre les petits exploitants et les marchés, ni de s'assurer que leurs produits satisfont aux normes du marché. Le pouvoir de marché étant inégalement réparti, il est fréquent que les petits producteurs gagnent sensiblement moins que les autres acteurs (grands transformateurs, détaillants ou exportateurs).

Vendre davantage à des prix plus équitables

Améliorer l'accès des ruraux pauvres aux marchés est en tête des priorités du FIDA. La proportion de projets appuyés par le FIDA dotés d'une composante sur l'accès au marché a connu une hausse spectaculaire au fil des années: de 3% en 1999, elle est passée à plus de 75% en 2014.

Un meilleur accès aux marchés nationaux et internationaux permet aux paysans de vendre, de façon fiable, davantage de produits, de meilleure qualité et pour un prix plus élevé. Les agriculteurs sont alors motivés pour investir dans leur propre exploitation et accroître la quantité, la qualité et la diversité des biens qu'ils produisent.

Des partenariats équitables, gagnant-gagnant

Les projets financés par le FIDA visent à développer l'accès au marché et à étoffer les marchés, au profit des ruraux pauvres. Certains des projets du FIDA appuient le développement des infrastructures en vue d'améliorer l'accès physique aux marchés. D'autres soutiennent le développement de la totalité ou de certains segments d'une filière (principalement la production, la transformation primaire et la commercialisation). Ces chaînes de valeur sont complexes: elles ne font pas simplement intervenir les producteurs, mais aussi les fournisseurs d'intrants, les négociants, les transformateurs, les détaillants et d'autres prestataires de services. Intervenir sur différents maillons de cette chaîne peut permettre de créer des revenus pour les ruraux pauvres.

Le FIDA est déterminé à promouvoir une approche plus systématique et plus favorable aux pauvres dans les relations commerciales avec le secteur privé en intervenant dans les filières. C'est dans cette optique qu'il a formulé le concept de partenariat public-privé-producteurs (4P), qui place les petits producteurs au rang de partenaires égaux et respectés dans les partenariats de filière.

Approfondir

Pertes alimentaires et gaspillage de nourriture

Les pertes alimentaires ont des retombées négatives sur les moyens d'existence, la nutrition et la sécurité alimentaire de millions de petits exploitants agricoles. 

Pleins feux sur…

Un petit pas... Renforcer les capacités des micro-entreprises et des PME en Asie du Sud

Il est quelque peu paradoxal que, malgré le large consensus quant au rôle central que sont susceptibles de jouer les micro, petites et moyennes entreprises dans l'économie des pays en développement, elles sont souvent laissées-pour-compte.

Projets

Viet Nam

Sustainable Rural Development for the Poor Project in Ha Tinh and Quang Binh Provinces (SRDP)
En lire plus

Argentine

Inclusive Rural Development Programme (PRODERI)
En lire plus

Madagascar

Rural Income Promotion Programme (PPRR)
En lire plus

Actualités liées

La République Démocratique du Congo (RDC) et le Fonds international de développement agricole (FIDA) s'engagent sur de nouvelles bases pour la transformation des zones rurales congolaises

octobre 2018 - ACTUALITÉ

Après près de deux années de suspension de ses activités en République démocratique du Congo (RDC), le FIDA a décidé de relancer sa coopération avec le ce pays membre du Fonds et de redémarrer ses opérations d'investissements en faveur des petits producteurs agricoles et ruraux.

IFAD’s External Relations and Governance chief in China to visit rural families and meet with senior officials

juin 2018 - ACTUALITÉ
Charlotte Salford, Associate Vice-President of the International Fund for Agricultural Development (IFAD), is in China this week to meet with senior officials of the government, partners from the private sector as well as participants in IFAD-supported projects. IFAD is a specialized agency of the United Nations dedicated to eradicating rural poverty in developing countries.

New US$62.1 million grant to help boost rural enterprise sector in Mozambique

juin 2018 - ACTUALITÉ
A new financial agreement, signed today by the International Fund for Agricultural Development (IFAD) and the Republic of Mozambique, will help more than 287,700 rural people engaged in agriculture, fisheries and small and medium-sized enterprises in 10 provinces improve their access to national and regional markets.

Publications sur le sujet

Note pratique: Évaluation rapide du marché de l’élevage - Manuel à l’usage des praticiens

décembre 2019
Le présent manuel vise à aider ceux qui opèrent dans le secteur de l’élevage (institutions financières multilatérales, organisations internationales de développement, gouvernements, instituts de recherche, organisations non gouvernementales (ONG), organisations locales, prestataires de services et fournisseurs d’intrants) à réaliser des évaluations du marché.

The Food Loss Reduction Advantage: Building sustainable food systems

septembre 2019
Around one third of the food globally produced is estimated to be lost or wasted along the supply chain. These losses affect disproportionally developing countries.

The African Agriculture Fund (AAF) Technical Assistance Facility (TAF): Impact brief

mars 2019
The African Agriculture Fund (AAF) Technical Assistance Facility (TAF) officially closed on 31 October 2018 after seven years of implementation. The TAF had a mandate to increase economic and physical access to food for low-income Africans by providing technical assistance to the portfolio companies of the AAF.