Saut au contenu
X
Une ressource précieuse qui se raréfie

Le stress hydrique est le risque susceptible d'avoir les retombées les plus graves sur les moyens d'existence des populations rurales pauvres. Plus d'un milliard de personnes vivent dans des régions où l'eau est rare, et la pénurie d'eau pourrait toucher jusqu'à 3,5 milliards de personnes d'ici 2025. La croissance démographique, l'expansion des villes, les changements climatiques et l'absence de gestion durable des ressources sont autant de facteurs qui intensifient le stress hydrique pesant sur les communautés rurales.

Les inondations, les glissements de terrain et la salinisation des systèmes d'eau douce sont aggravés par la variabilité croissante du climat et par les chocs climatiques. De plus, la dégradation des écosystèmes perturbe les trois dimensions essentielles de la gestion des ressources en eau: quantité, qualité et gestion des risques de catastrophe.

Utiliser l'eau de manière plus efficiente et efficace

L'investissement dans l'action publique et les institutions locales favorise une meilleure gouvernance et une saine gestion des ressources foncières et hydriques, ce qui se traduit par un renforcement de la sécurité de l'approvisionnement en eau pour les femmes et les hommes vivant en milieu rural.

L'amélioration des mécanismes de règlement des litiges et des systèmes d'allocation des ressources locales (terre et eau) permet d'instaurer des droits d’accès et d'usage plus équitables pour les différents groupes d'utilisateurs. Les investissements dans les infrastructures et les technologies peuvent accroître les volumes d'eau disponibles et conduire à une utilisation plus efficiente.

La gestion des bassins versants et des nappes phréatiques dans une optique de conservation permet aussi d'assurer aux ruraux pauvres un accès durable à l'eau.

Renforcer la sécurité de l'approvisionnement en eau des plus vulnérables

Le FIDA collabore étroitement avec les populations rurales, les négociants, les détaillants et les autorités locales à l'amélioration de l'allocation et de la gestion des ressources en eau.

Depuis plusieurs décennies, le FIDA coopère avec les autorités publiques pour faire évoluer les politiques et la législation dans le sens d'une approche plus intégrée et participative de la gestion des ressources en eau.

Le FIDA s'emploie aussi à améliorer, au niveau local, l'allocation et la gestion des terres et de l'eau afin de donner aux ruraux pauvres les moyens de participer à la gestion des ressources dont ils dépendent.

Il s'agit notamment d'encourager la création de larges associations d’usagers de l’eau et la mise en place de systèmes d’alimentation en eau à usages multiples. Le FIDA investit en outre dans les infrastructures hydriques et dans des technologies plus efficientes pour l'agriculture, le traitement et la transformation des produits après la récolte, ou les réseaux d'eau à usage domestique.

Pleins feux sur…

L'assainissement est un investissement payant et un créneau porteur pour la décennie qui vient

L'eau et l'assainissement sont au cœur même du développement durable, essentiels à la survie des populations et de la planète. L’ODD6 touche non seulement aux questions relatives à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène, mais aussi à la qualité et à la durabilité des ressources en eau dans le monde.

Tags: L'EAU

Projets

Haïti

Small Irrigation and Market Access Development Project in the Nippes and Goavienne Region 
En lire plus

Madagascar

Support Programme for the Rural Microenterprise Poles and Regional Economies (PROSPERER)
En lire plus

Niger

Programme de développement de l’agriculture familiale dans la région de Diffa
En lire plus

Actualités liées

Investir dans l’économie bleue pour accélérer le développement durable en Afrique

mai 2019 - ACTUALITÉ

Le Président du FIDA, Gilbert F. Houngbo, se rendra à Maputo (Mozambique) pour assister à la conférence "Growing Blue" et y parler de la nécessité d’accroître l’investissement dans le développement durable en faveur des populations rurales dont les moyens d’existence dépendent des ressources aquatiques, notamment de la pêche artisanale, de l’aquaculture et des environnements côtiers.

Development of Kenya’s aquaculture sector could reduce rural poverty and tackle chronic malnutrition and food insecurity

juin 2018 - ACTUALITÉ
More than 35,000 rural households in Kenya will soon be eating better and earning more money thanks to a new financial agreement signed today by the International Fund for Agricultural Development (IFAD) and the Republic of Kenya in support of the country’s aquaculture sector. 

Une nouvelle opportunité pour les petits exploitants de l’Angola pour renforcer leur sécurité alimentaire et leur résilience face aux changements climatiques

mai 2018 - ACTUALITÉ
Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et l’Angola ont conclu, ce jour, un nouvel accord financier qui renforcera la sécurité alimentaire et nutritionnelle de près de 8 000 ménages ruraux des provinces de Benguela, de Cunene et de Huila.

Publications sur le sujet

Research Series Issue 31 - Impact of modern irrigation on household production and welfare outcomes

octobre 2018
Investments in irrigation systems have been shown to substantially improve farmers’ productivity, and thus alleviate poverty. This study provides an example of such an investment: the Participatory Small-Scale Irrigation Development Programme. 

The Water Advantage: Seeking sustainable solutions for water stress

mars 2018
Among ecosystems services, freshwater is one of the most fundamental for life. For smallholders, water means the difference between a decent life and poverty, hunger and malnutrition. 

The Marine Advantage: Empowering coastal communities, safeguarding marine ecosystems

novembre 2017

Agriculture and fisheries, the backbone of food security and nutrition for coastal communities and globally, are under threat.