Saut au contenu
X

Promouvoir les normes les plus élevées de responsabilité

Le FIDA s'attache à faire en sorte que ses ressources parviennent aux populations rurales pauvres de la manière la plus efficace, la plus efficiente et la plus transparente.

Nous nous employons à promouvoir les normes les plus élevées d'obligation de rendre compte et à les respecter dans notre action et par nos financements.

Promouvoir l'efficience grâce au suivi

Une plus grande transparence encourage un suivi plus attentif et favorise une meilleure qualité des données chiffrés et qualitatives, ce qui aboutit à une plus grande efficacité dans l'utilisation des ressources.

Le FIDA figure, depuis 2011, parmi les signataires de l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA), une initiative volontaire et multipartite de collaboration avec les donateurs, les pays partenaires et les organisations de la société civile qui vise à faciliter l'accès aux informations sur les dépenses consacrées à l’aide et l'utilisation de ces informations.

En 2014, le Fonds a commencé à rendre publique une large gamme d'informations sur les projets qu'il finançait et s'est engagé à respecter pleinement les normes fixées. En savoir davantage sur collaboration entre le FIDA et l'IITA.

Fort de sa longue expérience des pratiques de diffusion des documents, le FIDA a adopté en 2010 le principe d’une présomption de diffusion complète des documents. Au titre de ce principe, le Fonds diffuse de manière proactive tous les documents soumis aux organes directeurs et les rapports produits durant les activités opérationnelles importantes, comme les stratégies de programme de pays, les propositions de conception de projet, les documents juridiques et financiers, ainsi que les rapports de supervision et les rapports des examens à mi-parcours.

En 2017, le FIDA a renouvelé son engagement en faveur de la transparence dans le nouveau modèle opérationnel proposé pour le Onzième cycle de reconstitution des ressources du Fonds (2019-2021) et dans le document sur le thème "Plus de transparence pour un meilleur respect du principe de responsabilité" présenté à la cent vingt et unième session de son Conseil d'administration. Grâce à ces instruments, la transparence est devenue, à l'échelle de toute l'organisation, un critère hautement prioritaire. Pour obtenir ce résultat, le FIDA prend des mesures concrètes dans le cadre d'un Plan d'action pour la transparence, qui inclut un engagement fondamental à aider les États à devenir plus transparents dans le domaine de l'agriculture.

Consulter le tableau de bord des opérations pour obtenir des informations les plus récentes sur la performance des stratégies et des projets et programmes nationaux appuyés par le FIDA.

Prévention de la fraude et de la corruption

En 2005, le FIDA a adopté une politique de lutte contre la corruption. En décembre 2018, la Fonds a révisée cette politique afin de prendre en compte l'évolution des bonnes pratiques. Le but de cette politique est de prévenir la fraude et la corruption dans les programmes et projets qu'il appuie, et dans les contrats passés aux niveaux local, national, régional et international.

Le Bureau de l'audit et de la surveillance (AUO) veille à l'application de la politique de lutte contre la corruption adoptée par le FIDA, qui établit une tolérance zéro vis-à-vis de la fraude et de la corruption.

Encourager la culture de la déontologie

Conscients de ce que notre personnel constitue notre plus précieux atout, nous sommes résolus à maintenir un environnement professionnel qui garantisse son bien-être et le respect de l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Notre but est également d'encourager au sein de l'organisation une culture où chacun exerce ses responsabilités tout en respectant la dignité de ses collègues.

Deux éléments sont essentiels pour tenir cet engagement: traiter rapidement et de manière confidentielle les cas de harcèlement, et fournir des orientations sur les moyens de prévenir et de gérer les conflits d'intérêt et les comportements contraires à la déontologie sur le lieu de travail.

Par son action, le Bureau de la déontologie du FIDA (ETH) vise à garantir le maintien des normes déontologiques les plus exigeantes à tous les niveaux de travail du Fonds. Il protège également notre image et notre réputation.

Procédures d'évaluation sociale, environnementale et climatique du FIDA

Les Procédures d'évaluation sociale, environnementale et climatique du FIDA (PESEC) décrivent la manière dont le FIDA fait face aux incidences sociales, environnementales et climatiques de ses projets et programmes. Exécutées par le personnel du FIDA, elles posent comme priorité l'adoption de valeurs et de principes directeurs pour la promotion d'avantages liés à l'adaptation aux conditions sociales, environnementales et climatiques. EN SAVOIR PLUS