Global gender transformative approaches initiative for women’s land rights BANNER

Initiative mondiale pour l’application d’approches de transformation de la dynamique femmes-hommes à l’appui des droits fonciers des femmes

L’accès à la terre et aux ressources, et la maîtrise de ces facteurs, sont des éléments essentiels de l’avancement des femmes. La terre ne constitue pas seulement un actif physique primordial, mais elle revêt aussi un rôle social, à même de conférer un statut social et un pouvoir politique et de structurer les relations tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du foyer.

Or, de nombreuses femmes vivant en milieu rural se heurtent à des obstacles de taille dans l’exercice de leurs droits fonciers, ce qui les empêche de participer pleinement à des activités économiques rentables et d’en retirer les mêmes avantages que les hommes. De plus, leur accès restreint aux ressources et aux services (terre, financements, soins médicaux, éducation, informations sur les marchés, intrants agricoles ou technologies) est aggravé par des problèmes systémiques aux ramifications plus vastes. Toutes ces difficultés sont exacerbées en période de conflit et de crise alimentaire, économique et environnementale.

L’Initiative mondiale pour l’application d’approches de transformation de la dynamique femmes-hommes à l’appui des droits fonciers des femmes vise principalement à promouvoir et à renforcer les droits fonciers des femmes par l’intégration d’approches propres à révolutionner la dynamique femmes-hommes dans les interventions de développement rural au Bangladesh, en Colombie, en Éthiopie, en Gambie, au Kirghizistan, au Niger et en Ouganda.

Mise en œuvre conjointement par le FIDA et un consortium composé du Centre de recherche forestière internationale et du Centre mondial d’agroforesterie (CIFOR-CIRAF), de l’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) et de l’Alliance de Bioversity International et du Centre international d’agriculture tropicale (CIAT), cette initiative concourt à la réalisation de plusieurs projets du FIDA afin de renforcer la reconnaissance et la protection des droits fonciers des femmes et de contribuer à créer les conditions permettant aux femmes d’exercer durablement leurs droits fonciers.

Cette initiative a trois grands objectifs:

  • concevoir et utiliser des approches innovantes et participatives pour transformer la dynamique femmes-hommes en améliorant la reconnaissance et la protection des droits fonciers des femmes dans les pays ciblés;
  • associer les principales parties prenantes aux niveaux local et national de façon à renforcer leurs capacités, et à éclairer l’élaboration des politiques et leur mise en œuvre à l’aide des données factuelles et des enseignements tirés dans le cadre de programmes pilotes nationaux;
  • formuler des recommandations fondées sur des données factuelles et diffuser les bonnes pratiques concernant l’intégration des approches de transformation de la dynamique femmes-hommes dans le portefeuille mondial et la stratégie de mobilisation du FIDA.

Il est essentiel de comprendre les obstacles institutionnels auxquels les femmes se heurtent à plusieurs niveaux et de chercher à les éliminer si l’on veut assurer l’égalité femmes-hommes et protéger les droits fonciers et l’accès à la terre. Cette initiative d’une durée de trois ans (2021-2024) s’articule autour de deux composantes: d’une part, l’analyse des questions de genre et la mise à l’essai de différents outils et, d’autre part, l’intensification de l’action du FIDA en faveur de la transformation des rapports femmes-hommes. Cette initiative permettra de définir et d’expérimenter des approches contextualisées en vue de promouvoir la reconnaissance et la protection des droits fonciers des femmes dans différents projets appuyés par le FIDA. L’équipe chargée de l’initiative travaille en collaboration avec le personnel des projets du Fonds de chaque pays pour échanger des idées, accroître la valeur ajoutée et tirer des enseignements des activités entreprises. Les approches fructueuses, pertinentes et appropriées sont diffusées aux différentes équipes de façon à promouvoir les droits fonciers des femmes à plus grande échelle.

Chaque projet du FIDA est unique: phases et calendrier d’exécution, approches utilisées pour aborder les questions relatives au genre, ou encore enjeux en matière de droits d’accès à la terre et aux ressources sont différents. Peu de projets se concentrent explicitement sur les droits fonciers ou sur l’égalité femmes-hommes, mais les droits de propriété relatifs à la terre et aux autres ressources ainsi que les questions de genre sont au cœur de leur exécution, si bien qu’ils peuvent être abordés à différents niveaux. Cette initiative s’appuie sur la diversité des types de projets pour tirer des enseignements de différents contextes et favoriser l’apprentissage mutuel.

Gender Transformative Approaches CONTACTS

Récits sur le sujet

Récits sur le sujet

Le potentiel et les inconnues des démarches visant à transformer les rapports entre les sexes

juillet 2021 - RÉCIT
Alors qu'il reste moins d'une décennie pour atteindre les objectifs de développement durable, selon la trajectoire mondiale actuelle il faudra environ 170 ans pour parvenir à l'égalité femmes-hommes. Et la pandémie a aggravé les inégalités entre hommes et femmes, tout en les rendant plus visibles, y compris dans les systèmes alimentaires.

Publications sur le sujet

Publications sur le sujet

Gender transformative approaches for food security, improved nutrition and sustainable agriculture – A compendium of fifteen good practices

décembre 2020
The Compendium is a product of the Joint Programme on Gender Transformative Approaches for Food Security and Nutrition implemented by FAO, IFAD and WFP and funded by the European Union.

Documents liés

Documents liés

Mainstreaming Gender-transformative Approaches at IFAD – Action Plan 2019-2025

avril 2019 - CORPORATE
The 2030 Agenda for Sustainable Development – Transforming our world – emphasizes the need for structural transformation. This requires addressing the root causes generating and reproducing economic, social, political and environmental problems and inequities, and not just addressing their symptoms.