COVID-19 banner

COVID-19

La COVID-19 est une maladie infectieuse provoquée par le coronavirus le plus récemment découvert, le SRAS-CoV-2. Apparue à Wuhan (Chine) fin 2019, la maladie s’est rapidement propagée à travers le monde, perturbant profondément les activités essentielles aux besoins humains, comme l’agriculture et les systèmes alimentaires, et menaçant les moyens d’existence des personnes qui vivent de ces activités.

La pandémie de coronavirus est une crise mondiale qui touche tous les pays et nécessite une action internationale immédiate et soutenue. Le lourd bilan humain et économique est, à juste titre, la première de nos préoccupations, mais nous nous inquiétons aussi des problèmes posés par cette situation d’urgence, notamment pour celles et ceux qui sont les plus exposés à ses conséquences graves, comme les personnes âgées, les ménages pauvres, les personnes sous-alimentées et les habitants des zones rurales reculées qui n’ont accès à aucun service ou soutien. Ces problèmes amplifient les risques de la pandémie actuelle et ne doivent pas être négligés.

Quelque 736 millions de personnes vivent actuellement dans l’extrême pauvreté, fléau à l’origine de nombreux problèmes mondiaux, comme les maladies, les troubles sociaux et les migrations.
En outre, la faim est déjà en augmentation depuis plusieurs années, avant même la pandémie, et met en danger la vie de plus de 811 millions de personnes. En plus de les priver d’un avenir, elle compromet leur immunité et leur santé, et elle se fait plus dangereuse que jamais dans la crise actuelle. La pauvreté et l’insécurité alimentaire touchent particulièrement les groupes ruraux marginalisés, c’est-à-dire les femmes et les jeunes.

Des rapports inquiétants font déjà état de la propagation de la COVID-19 dans les populations rurales, où la pauvretém la sous-alimentation et la difficulté d'accès aux soins médicaux fondamentaux rendent la population particulièrement vulnérable. Comme le cœur de notre action est l’aide aux populations les plus démunies, nous craignons que la COVID-19 ait des conséquences très graves pour les groupes que nous servons.

Les crises de courte durée peuvent se nourrir des problèmes, des lacunes, des situations de sous-investissement et des vulnérabilités à long terme.

La propagation de la maladie peut dévaster les collectivités rurales pauvres et les petits producteurs d’aliments qui souffrent déjà d’une faible résilience, d’une mauvaise alimentation et d’un accès limité aux ressources et aux services. De nombreux pays dépendent de ces populations pour leur sécurité alimentaire nationale. Or, la pandémie et les perturbations qui en découlent sur le plan des échanges commerciaux, des voyages et des marchés pourraient réduire la disponibilité et la production de denrées alimentaires.

Nous constatons déjà que l’interruption des chaînes d’approvisionnement met à mal la production agricole dans certains pays bénéficiaires du FIDA. Dans le même temps, les petits exploitants agricoles avec le soutien du FIDA et des autorités publiques, montrent qu'ils sont des acteurs clés pour que l'accès à la nourriture soit garanti aux populations locales malgré les perturbations que subissent actuellement  les systèmes alimentaires. Plus généralement, la crise devrait avoir de profondes répercussions sur l’économie mondiale qui vont sans aucun doute toucher les petits producteurs ruraux à une échelle bien plus large.

Pour atténuer les effets de l’épidémie, il faut soutenir directement les populations qui en ont le plus besoin.

Près de 63% des personnes les plus pauvres de la planète travaillent dans l’agriculture, essentiellement dans de petites exploitations agricoles. La plupart des personnes les plus touchées par la pauvreté, la faim et la marginalisation vivent en milieu rural, et c’est justement sur la ruralité que les organisations vouées au développement doivent désormais axer leur action à moyen et à long terme.

Messages clés

  • La pandémie mondiale de COVID-19 a des répercussions tangibles sur le secteur agricole.
  • Au-delà de ses effets sur la santé, la COVID-19 menace d’avoir de lourdes conséquences sur les moyens d’existence des exploitants ruraux pauvres qui vivent de l’agriculture.
  • Comme le cœur de notre action est l’aide aux populations les plus démunies, nous craignons que les retombées de la COVID-19 ne s’annoncent comme extrêmement graves sur les groupes que nous servons.
  • Les investissements dans les programmes agricoles ruraux peuvent aider à renforcer l’autonomie des populations, atténuer l’impact des événements graves, accroître la prospérité des collectivités rurales, améliorer la durabilité des systèmes alimentaires et la sécurité alimentaire, et favoriser la résilience dans les États fragiles. 
  • La croissance économique du secteur agricole contribue à réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire deux à trois fois plus que la croissance des autres secteurs. En réalisant des investissements en faveur de l’agriculture paysanne, il est possible de relancer la production alimentaire et de créer des emplois après une crise et, au bout du compte, de permettre aux communautés rurales de reprendre pied.

Pour connaître les toutes dernières informations sur la maladie liée au nouveau coronavirus (COVID-19), veuillez consulter le site Web de l’Organisation mondiale de la Santé.

Publications sur le sujet

Publications sur le sujet

Mécanisme de relance en faveur des populations rurales pauvres

juin 2019
Face à l’ampleur du défi posé par cette crise, le FIDA a lancé le Mécanisme COVID-19 de relance en faveur des populations rurales pauvres (RPSF) qui vise à rendre les moyens d’existence en milieu rural plus résilients, en permettant aux populations d’avoir accès en temps voulu aux intrants, aux informations, aux marchés et à des liquidités.

Actualités sur le sujet

Actualités sur le sujet

Aider les éleveurs et les agriculteurs syriens à préserver leurs moyens d’existence malgré la crise liée à la COVID-19

septembre 2021 - ACTUALITÉ
Grâce à un don de 544 795 USD, le FIDA contribue à réduire la pression exercée par la pandémie de COVID-19 sur les populations rurales en République arabe syrienne.

De nouveaux investissements dans des solutions numériques pour faciliter l’accès des agriculteurs latino-américains aux marchés et aux services bancaires face aux restrictions liées à la COVID-19.

mars 2021 - ACTUALITÉ
Plus de 10 000 agriculteurs familiaux d’Amérique latine bénéficieront bientôt de solutions numériques pour surmonter les obstacles liés à la pandémie de COVID-19 qui entravent leur accès aux marchés et aux financements.

Le FIDA aide les petits producteurs du Soudan du Sud à préserver leurs moyens d’existence face à la crise engendrée par la COVID-19

mai 2021 - ACTUALITÉ
Le FIDA s’apprête à verser des fonds qui serviront à venir en aide à 23 900 personnes vulnérables vivant en milieu rural (soit 4 780 ménages) dans la République du Soudan du Sud. Ce don contribuera à atténuer les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les activités agricoles des bénéficiaires et à préserver leurs moyens d’existence.

Blogs

Blogs

Des solutions qui n’oublient pas les femmes avec les retours en zones rurales liés à la COVID-19

septembre 2021 - BLOG
La pandémie de COVID-19 a créé une nouvelle vague de migrations internes en sens opposé: les habitants des villes se réinstallent en milieu rural. Le FIDA doit trouver des solutions pour relever les défis, présents ou à venir, liés à ce nouveau phénomène qui pèsera sur le développement agricole des zones rurales. Du point de vue de l’équité femmes-hommes, c’est même un point crucial.

The labour market dynamics of COVID-19

septembre 2021 - BLOG
Over a year and a half into the COVID-19 pandemic, there’s still a lot to learn about how the labour market in developing countries is reshaping itself – especially in terms of gender dynamics. Our latest study tracks employment trends in Nigeria with both pre- and post-pandemic data.

Comment les institutions financières internationales peuvent-elles investir pour « reconstruire en mieux »?

juillet 2021 - BLOG
Compte tenu des niveaux déjà élevés de pauvreté et de vulnérabilité auxquels sont confrontés les petits producteurs ruraux, la pandémie les a particulièrement affectés, eux et leurs familles. Dans ces conditions, quelles devraient être les priorités d’organisations telles que le FIDA dans les années à venir?  

Actifs associés

Récits

Récits

Rapport annuel 2020 du FIDA: relever les défis d’une année hors du commun

juillet 2021 - RÉCIT
Alors que le Pré-Sommet sur les systèmes alimentaires - au sein duquel le FIDA est à la pointe des solutions innovantes pour renforcer nos systèmes alimentaires - touche à sa fin, le FIDA lance son Rapport annuel. Celui-ci illustre la façon dont notre travail et notre expertise continuent d'être au service des populations les plus pauvres dans les régions rurales du monde et de faire en sorte qu'elles ne soient pas laissées pour compte.

Autonomiser et protéger les femmes des zones rurales à l’heure du coronavirus

mai 2020 - RÉCIT
Le soleil de ce matin d'avril inonde Kontagora, ville du centre du Nigéria où se tient un marché animé. Les générateurs bourdonnent tandis que les décortiqueuses séparent le son brun des grains de riz, révélant des fuseaux d’un blanc étincelant. La COVID-19 est dans toutes les têtes, mais à la coopérative de femmes Tudun Wada South Rice Processors, en plein essor, les affaires continuent.

"Cashroots" renforce la résilience collective dans les Îles Salomon

octobre 2020 - RÉCIT
Simon Chottu travaille dur mais sait aussi s’amuser. Spécialisé dans l’organisation d’événements, il a accueilli ces dernières années des soirées hip-hop ainsi que des événements et des compétitions musicales dans tout le Pacifique Sud.