Le FIDA et le Népal lancent un programme d’investissement post COVID 19 pour renforcer la résilience des populations rurales

IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

Le FIDA et le Népal lancent un programme d’investissement post COVID 19 pour renforcer la résilience des populations rurales

Rome, le 12 octobre 2021 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Gouvernement du Népal ont récemment lancé un programme sur six ans dans le but d’améliorer les moyens d’existence et l’alimentation de 120 000 petits exploitants agricoles dans 28 districts des provinces 2, 3 et 5 et de renforcer leur résilience face aux changements climatiques.

Le Programme pour des filières au service d’une transformation agricole inclusive (VITA) vise à faire fond sur le succès des modèles inclusifs de croissance économique rurale qui augmentent les revenus des petits exploitants.

Il contribue à l’adoption de bonnes pratiques notamment grâce à un nouveau partenariat avec le plus grand bailleur de fonds pour l’agriculture au Népal – la Banque de développement agricole du Népal (ADBL). Ce partenariat établi avec l’ADBL et d’autres acteurs sera essentiel pour supprimer les obstacles majeurs auxquels les petits producteurs se heurtent fréquemment lorsqu’ils cherchent à accéder à des financements agricoles. Les investissements réalisés par l’ADBL et par d’autres banques nationales marqueront en outre une grande avancée dans les pratiques en matière d’investissement public et privé, en y intégrant la résilience face aux changements climatiques, et accéléreront le déploiement des services financiers numériques dans les zones rurales.

Le FIDA collaborera par ailleurs avec Heifer International Nepal pour faire participer des femmes et des jeunes à diverses activités génératrices de revenus, et améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages.

« Dans le contexte de la pandémie de COVID‑19, le nouveau programme d’investissement VITA est une initiative majeure qui arrive à point nommé et qui apportera une précieuse contribution à la reprise au Népal », a souligné Roshan Cooke, directeur de pays du FIDA pour le Bhoutan et le Népal. « Le programme ouvrira de nouveaux débouchés qui permettront aux petits exploitants d’améliorer leur modèle d’activité et d’augmenter les revenus qu’ils tirent de l’agriculture. Il s’adressera également à un grand nombre de migrants de retour dans le pays qui souhaitent se lancer dans ce secteur ou dans des activités rurales non agricoles. »

« Le programme diffusera des pratiques qui permettent aux exploitations agricoles d’accroître leur résilience face aux changements climatiques, et d’être durables et de plus en plus rentables. Il contribuera en outre à renforcer les liens entre les exploitations et les marchés en veillant à une utilisation appropriée des services financiers et en s’assurant la participation du secteur privé », a ajouté Roshan Cooke.

Le Népal est un pays extrêmement vulnérable face aux changements climatiques, et il est déjà exposé à des phénomènes météorologiques extrêmes plus fréquents. Dans ce contexte difficile, le programme VITA favorisera un certain nombre d’activités visant le renforcement de la résilience face aux changements climatiques. Ces activités permettront notamment d’augmenter la capacité des agriculteurs à s’adapter à ces changements et d’accroître la disponibilité et l’accessibilité des nouvelles technologies et des infrastructures à l’épreuve des aléas climatiques. Surtout, le programme soumettra tous les prêts accordés par l’ADBL à une analyse des incidences climatiques afin d’évaluer correctement les risques associés aux investissements des petits exploitants.

Sur l’enveloppe totale de financement destinée au programme, qui est de 196,92 millions d’USD, le FIDA contribue à hauteur de 97,67 millions d’USD sous la forme d’un prêt, et l’ADBL et les autres banques nationales apportent 38,6 millions d’USD. La contribution du Gouvernement népalais s’élève à 9,95 millions d’USD, et celle attendue des participants au programme est de 33,75 millions d’USD. Le secteur privé local devrait apporter 16,88 millions d’USD.

Le Népal a été, dès 1978, l’un des premiers pays à bénéficier de prêts du FIDA. Dans ce pays, les deux tiers des actifs travaillent dans le secteur agricole, mais la plus grande partie d’entre eux n’est pas qualifiée et n’a pas accès aux intrants de base, au crédit ni aux technologies permettant d’économiser la main‑d’œuvre. Par conséquent, plus de la moitié des besoins alimentaires des Népalais est couverte par les importations. L’insécurité alimentaire reste préoccupante, et les taux de retard de croissance et d’émaciation sont élevés.

Dans le cadre de sa stratégie pour le Népal, le FIDA appuie l’élaboration des politiques et des programmes nationaux et, dans cette optique, investit dans l’agriculture paysanne, la réduction de la pauvreté, et la lutte contre les inégalités et la marginalisation sociale. Le Fonds concentre en particulier ses activités sur les régions collinaires et montagneuses, où les taux de pauvreté sont élevés et où l’accès aux infrastructures, services et marchés est extrêmement limité.

À ce jour, le FIDA a appuyé 18 projets de développement rural au Népal, pour un montant total de 353,84 millions d’USD. Ces projets ont contribué à faire reculer la pauvreté rurale de manière significative.

Découvrez l’action du FIDA au Népal 

Suivez-nous sur Twitter: @IFADSouthAsia | @IFADfrançais

Communiqué de presse no: IFAD/62/2021

Le FIDA investit dans les populations rurales en les dotant des moyens de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, il a octroyé près de 23,2 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons, dans le cadre de projets dont ont bénéficié quelque 518 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est situé à Rome, centre névralgique des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

De nombreuses photographies illustrant l’action du FIDA aux côtés des populations rurales peuvent être téléchargées à partir de la banque d’images de l’organisation.

Contact médias

Image of Yamini Lohia

Yamini Lohia

Communication Division

y.lohia@ifad.org