IFAD Asset Request Portlet

Agrégateur de contenus

L'impact d'une approche par filière au Nigéria

©IFAD/Andrew Esiebo/Panos

Le Programme de développement des filières financé par le FIDA au Nigéria appuie les petits producteurs de manioc et de riz par une approche filière destinée à améliorer la productivité, à promouvoir l'étape de transformation des produits agricoles et à améliorer l'accès aux marchés. Il vise à transformer le secteur agricole des zones rurales du Nigéria en assurant la sécurité alimentaire, l'amélioration des revenus et la création d'emploi.

agricultrice au Nigéria

©IFAD/Andrew Esiebo/Panos

Sewuese Imandeh a 35 ans et elle est l'une des bénéficiaires du programme. Sa principale source de revenu est la culture des ignames, du maïs et du riz. Elle a commencé à planter son riz pendant la saison sèche après une formation proposée aux paysans du village. Par le passé, les terres communautaires restaient en friche pendant la saison sèche. Quand des nouveaux systèmes d'irrigation ont été installés, Sewuese a tiré parti de la possibilité de cultiver la terre toute l'année et ses revenus ont augmenté. À présent, elle cultive trois hectares de riz pendant la saison sèche.

agricultrice au Nigéria

©FIDA/Andrew Esiebo/Panos

Pour Sewuese, la récolte a été bonne lors de sa première saison sèche, et elle est impatiente d'agrandir ses cultures dans les prochaines années. Grâce au programme, elle a appris de nouvelles pratiques agricoles, notamment les méthodes de culture des semis améliorés. Elle espère à présent devenir l'équivalent féminin d'Aliko Dangote, l'homme le plus riche d'Afrique dans le secteur agricole. Avec le savoir qu'elle a acquis, elle espère maintenant être un jour le premier fournisseur de semis améliorés du Middle Belt du Nigéria.

'systèmes d'irrigation au Nigéria

©FIDA/Andrew Esiebo/Panos

Juliet Ngozi Ebuo a 31 ans et elle bénéficie elle aussi des nouveaux systèmes d'irrigation sur ses dix hectares de terre. Elle cultive le riz à Ayamelum, dans l'État d'Anambra, et elle est membre d'une coopérative intégrée, la  "Divine Destiny Multipurpose Cooperative". Avant d'en d'y adhérer, Juliet n'était pas satisfaite de ses moyens d'existence. Elle trouvait l'agriculture ingrate et frustrante. Depuis qu'elle fait partie de la coopérative, elle a accès à un grand nombre de ressources et d'outils que le Programme de développement des filières financé par le FIDA propose aux membres de la structure. Ceux-ci ont accès à des tracteurs et à des récolteuses de riz, peuvent bénéficier de semis améliorés et se former sur les techniques de culture en saison sèche. Grâce à ces services, les membres de la coopérative ont doublé leur production de riz qui leur a permis, comme c'est le cas de Juliet, d'augmenter leurs revenus.

farmer in Nigeria

©FIDA/Andrew Esiebo/Panos

Le Programme de développement des filières rend l'agriculture plus efficiente et plus rentable. Les bénéficiaires, comme Juliet, peuvent maintenant pratiquer l'agriculture de manière collective et augmenter leurs rendements et leurs revenus. Aujourd'hui, Juliet a diversifié ses profits, en vendant  des cosmétiques, du riz et de l'engrais. Elle espère développer son exploitation et propose à d'autres agriculteurs locaux de rejoindre sa petite coopérative et de profiter de tous les avantages que le programme peut offrir.