Guinea-Bissau

IFAD Asset Request Portlet

Country

Guinée-Bissau

5

Projets Inclut les projets programmés, en cours et clôturés

115,79 millions d'USD

Coût total

45,34 millions d'USD

Part du FIDA

181 777

Ménages touchés

Le contexte

Avec un PIB par habitant de 494 dollars, la Guinée-Bissau est l'un des pays les plus pauvres au monde. Depuis qu'il a conquis son indépendance du Portugal, en 1974, le pays souffre d'une instabilité politique chronique, qui a provoqué des déplacements de population et entravé la croissance et les efforts de lutte contre la pauvreté.

Bordé par le Sénégal, au nord, et la Guinée, au sud, le pays comprend un archipel d'une centaine d'îles et abrite une population de 1,8 million d'habitants.

L’agriculture est le pilier de l'économie. Deux cultures dominent: le riz, pour la consommation nationale, et la noix de cajou, culture de rapport qui génère 95% des exportations.

L'économie du pays poursuit son expansion malgré la suspension des flux d'aide des bailleurs de fonds, en 2016, dans l'attente de la sortie de l'impasse politique. Après une progression de 4,9% en 2015, le produit intérieur brut (PIB) devait croître de plus de 5% en 2016, après une bonne récolte de noix de cajou.

En 2010, une enquête avait établi que 69,3% de la population vivait dans la pauvreté, dont 33% dans l'extrême pauvreté.

Environ 75 à 80% de la population active est rurale. 

Étant donné l'historique de fragilité de la Guinée-Bissau, les perspectives de croissance économique et de réduction de la pauvreté font l'objet de grandes incertitudes.

La dépendance excessive à l’égard d’une seule culture, celle de la noix de cajou, expose les deux tiers de la population aux chocs économiques.  Pour obtenir une croissance soutenue et faire reculer la pauvreté, la diversification sera essentielle, que ce soit par un relèvement de la chaîne de valeur ou par l'amélioration des techniques de culture et un meilleur accès aux marchés.

La stratégie

En Guinée-Bissau, les prêts du FIDA visent à revitaliser l'économie rurale de façon à améliorer la sécurité alimentaire et lutter contre la pauvreté.

L'approche du Fonds encourage les communautés rurales à être les acteurs de leur propre développement. Les projets actuellement appuyés par le FIDA favorisent le développement et la microfinance à l'échelle locale, en privilégiant le développement des infrastructures et l'accroissement de la production de riz.

Les principales activités prévoient notamment de:

  • soutenir la réduction de la pauvreté et l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, une meilleure gestion des ressources naturelles, renforcer les institutions rurales et l'accès à la finance rurale, en particulier dans les régions de Quinara et Tombali, pauvres et exposées aux catastrophes naturelles;
  • appuyer la reconstruction après conflit et encourager la prévention des crises;
  • intégrer l'égalité des sexes dans tous les services et activités des projets;
  • tirer parti de l'expérience et des capacités des organisations non gouvernementales et de la société civile pour compléter la prestation de services publics dans les zones cibles.

Le pays en quelques chiffres

Quelque 75 à 80% de la population active de la Guinée-Bissau vit en milieu rural, contribuant au PIB à hauteur de 67%.

Deux grandes cultures dominent le secteur agricole: la noix de cajou et le riz.

L'agriculture joue un rôle important dans la balance commerciale du pays, puisqu'elle génère plus de 90% des recettes d'exportation.

Le FIDA finance des projets de développement agricole  en Guinée-Bissau depuis 1983.

Documents de pays

Actifs associés

Note de stratgie pays -Avril 2019 Avril 2021 Type: Country strategy note (CSN)
Région: Afrique de l'Ouest et du Centre
Guinée-Bissau: Exposé des options et stratégies d'intervention pour le pays (COSOP) 2003 Type: Programme d'options stratégiques pour le pays
Région: Afrique de l'Ouest et du Centre

Expert-Country-Highrise (no delete)

Projets et programmes

Projects Browser

Actualités liées

Actifs associés

La Guinée-Bissau et le FIDA joignent leurs forces pour renforcer la résilience des agriculteurs face aux changements climatiques

mars 2020 - ACTUALITÉ
Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a annoncé aujourd’hui son appui à un nouveau projet mené en Guinée-Bissau, qui vise à réduire la pauvreté, accroître la productivité et les revenus, améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et renforcer la résilience d’au moins 287 000 petits exploitants face aux changements climatiques.

Récits sur le sujet

Actifs associés

De petits crédits encouragent l'entrepreneuriat rural en Guinée

septembre 2019 - RÉCIT
À Fria, une ville de Guinée, Mohamed accueille avec plaisir les visiteurs dans son potager, et montre avec fierté tout ce qu'il cultive. Âgé de 32 ans, cet entrepreneur rural se souvient de la manière dont il a réussi à lancer son affaire en saisissant une occasion inattendue, alors qu'il cherchait à entamer une carrière de fonctionnaire.

Publications sur le sujet

Actifs associés

Investir dans les populations rurales en Guinée-Bissau

juin 2019
La note de stratégie de pays actuelle du FIDA pour la Guinée-Bissau se fonde sur lespriorités politiques définies par la stratégie de développement nationale du pays Terra Ranka (2015-2025), ainsi que sur les axes et programmes prioritaires sectoriels du Programme national d’investissement agricole (PNIA 2e génération, 2017).

Vidéos sur le sujet

Actifs associés

Faim zéro, résilience face aux changements climatiques: transformer l'agriculture en Guinée-Bissau

janvier 2020 - VIDÉO
Innovant et tourné vers l'avenir, le projet financé par le FIDA en Guinée-Bissau transformera les réseaux économiques ruraux pour l’agriculture durable de demain.