Kyrgyzstan

IFAD Asset Request Portlet

Country

Kirghizistan

7

Projets Inclut les projets programmés, en cours et clôturés

253,87 millions d'USD

Coût total

129,14 millions d'USD

Part du FIDA

387 248

Ménages touchés

Le contexte

Pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, la République kirghize est un territoire montagneux et enclavé situé en Asie centrale; elle est bordée par le Kazakhstan au nord, la Chine à l’est, le Tadjikistan au sud et l’Ouzbékistan à l’ouest. Elle dispose de riches ressources naturelles (minerais, forêts, terres arables et pâturages) et son secteur agricole est porteur d'un vaste potentiel de développement.

Peuplé de 6,45 millions d'habitants en 2019, le pays souffre d'une forte instabilité politique et sociale depuis son indépendance, en 1991. Des problèmes de gouvernance et de profonde corruption ont contribué à des soulèvements politiques et sociaux en 2005 et en 2010.

Les réformes économiques menées après l'indépendance ont rapidement fait reculer la pauvreté, qui est passée de 52% de la population en 2000 à 20,1% en 2019, mais demeure plus répandue et plus aiguë dans les régions rurales et montagneuses.

Près des deux tiers (62%) de la population vit en milieu rural, souvent dans les vallées et au pied des montagnes. Ces habitants vivent principalement de la production agricole et de l'élevage, même si les envois de fonds des travailleurs émigrés et l'aide sociale sont d'importants compléments de revenus.

La pauvreté est omniprésente au Kirghizistan. Plus de 60% des habitants des zones rurales sont pauvres ou exposés au risque de pauvreté. La principale source d'emplois est l'agriculture, et les petits exploitants agricoles représentent la majorité des producteurs. L'élevage joue un rôle essentiel dans leur sécurité alimentaire et tient lieu de filet de protection sociale. Cependant, les moyens d'existence des communautés d'éleveurs sont fragiles, car celles-ci possèdent peu d’actifs et, dans les zones de pâturages montagneuses reculées, n'ont guère de débouchés économiques.

Les pâturages couvrent près de la moitié du Kirghizistan – soit quelque 9 millions d'hectares – et l'élevage extensif joue un rôle essentiel dans l'économie, la société et la culture du pays.

En 2018, 22% des ménages ruraux étaient en situation d'insécurité alimentaire, laquelle était aiguë pour 5,1% d'entre eux.

La géographie et la topographie du Kirghizistan le rendent particulièrement vulnérable aux changements climatiques. La sécheresse, les glissements de terrain et coulées de boue, les inondations et l'érosion des cours d'eau sont des problèmes courants qui deviennent plus fréquents et plus intenses. La baisse de productivité des pâturages, le stress thermique et le recul de l'accès à l'eau pourraient peser sur la production animale et favoriser la diffusion des maladies.

La stratégie

Au Kirghizistan, les financements du FIDA contribuent à réduire la pauvreté et soutiennent la croissance économique des communautés pastorales en aidant les ruraux pauvres à gagner davantage et à améliorer leur niveau de vie.

Les activités ciblent les ménages vulnérables, en particulier lorsque le chef de famille est une femme et, plus généralement, les ménages d'éleveurs. L'appui du Fonds vise à les aider à accroître leur production tout en les faisant progresser dans les filières vers la transformation, la gestion, la commercialisation et l'appropriation.

L'attention que le FIDA porte actuellement à la filière de l'élevage s’explique non seulement par les succès qu’il a enregistrés dans le cadre de ses investissements antérieurs et actuels, mais aussi par le potentiel élevé du secteur. On considère qu’il serait véritablement possible de parvenir à une transformation rurale si l’on catalysait la croissance agricole dans le secteur de l'élevage en délaissant les exportations de produits non transformés axées sur les intrants pour mettre en avant l'innovation agricole, le développement inclusif et global des filières, la qualité et la sécurité sanitaire des produits alimentaires, l'apport de valeur ajoutée, la production durable et la résilience face aux changements climatiques, aux catastrophes naturelles et aux autres chocs externes.

Les activités du secteur de l'élevage reposent sur quatre piliers liés à l'amélioration de la productivité:

  1. l'utilisation rationnelle, efficace et durable des ressources en pâturages du pays au moyen d'un appui à la gestion communautaire;
  2. l'amélioration de la santé animale, de la nutrition animale et des techniques d'élevage grâce à un appui aux stratégies et mécanismes nationaux de lutte contre les maladies animales;
  3. l'accès et l'intégration des producteurs primaires aux marchés du fait d'une consolidation des liens entre les acteurs des filières animales et végétales et du renforcement des capacités dans les secteurs de la production, de la transformation et de la commercialisation;
  4. l'accès facilité aux technologies et aux mécanismes financiers modernes.

Le Programme d’options stratégiques pour le pays (COSOP 2018-2022) du FIDA vise à appuyer une transformation inclusive du monde rural, qui permette aux petits exploitants de faire reculer la pauvreté et de renforcer la résilience de leurs moyens d'existence. Deux objectifs stratégiques contribueront à la réalisation de cet objectif global:

  1. améliorer équitablement et durablement les profits des petits exploitants par le renforcement des services et la mise en place de filières pour les produits de l'élevage afin de permettre aux producteurs ruraux, principalement les petits exploitants, de tirer parti des débouchés commerciaux;
  2. renforcer la résilience des petits exploitants face aux changements climatiques par la mise en œuvre d’approches novatrices à même de renforcer la résilience et de garantir des revenus durables grâce à des moyens d'existence diversifiés.

Tout en contribuant à l’action menée par l’équipe de coordination de l’Organisation des Nations Unies en vue d’appuyer le Gouvernement kirghize et sa Stratégie nationale de développement pour la période 2018-2040, les investissements du FIDA sont mis en œuvre conformément aux objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et concourent notamment à la réalisation des objectifs suivants: ODD 1 (pas de pauvreté), ODD 2 (faim zéro), ODD 5 (égalité des sexes) et ODD 13 (lutte contre les changements climatiques).

Dans le cadre des activités qu’il mène dans le pays, le FIDA a noué une importante collaboration avec l’Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture et le Programme alimentaire mondial au titre de la mise en œuvre du Programme conjoint d'accélération des progrès en faveur de l'autonomisation économique des femmes rurales. Cette initiative tire parti du mandat, de l'avantage comparatif et des atouts institutionnels de chaque organisme pour améliorer plus durablement et plus largement les moyens d'existence et les droits des femmes rurales, y compris des jeunes femmes. Le Programme est axé sur l’obtention de quatre résultats clés, à savoir: i) améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ii) accroître les revenus en vue de maintenir les moyens d'existence, iii) renforcer le rôle moteur et la participation dans le cadre des prises de décisions, iv) prendre en considération la question du genre dans le contexte des politiques menées. 

Le pays en quelques chiffres

L’agriculture contribue à raison de 12,1% au produit intérieur brut et fournit des emplois à 21,2% de la population active du pays.

Plus d'un tiers de la population est âgée de 15 à 25 ans et de plus en plus de jeunes arrivent sur le marché du travail.

Le FIDA finance des projets de développement agricole au Kirghizistan depuis 1995.

Documents de pays

Actifs associés

The Kyrgyz Republic - COSOP results review (2021) Type: COSOP results review (CRR), Programme d'options stratégiques pour le pays
Région: Proche-Orient Afrique du Nord Europe et Asie centrale
Programme d’options stratégiques pour le pays 2018-2022 Type: Programme d'options stratégiques pour le pays
Région: Proche-Orient Afrique du Nord Europe et Asie centrale

Expert-Country-Highrise (no delete)

Projets et programmes

Projects Browser

Programmé En cours de conception après approbation de la note conceptuelle

Approuvé Approuvés par le Conseil d'administration ou le Président du FIDA

Signé Accords de financement signés

En cours En cours d'exécution

Clôturé Projets achevés ou clôturés

Aucun projet correspondant à votre recherche n'a été trouvé
Aucun projet correspondant à votre recherche n'a été trouvé

Actualités liées

Actifs associés

Sweden strengthens partnership to accelerate economic empowerment for rural women

mars 2018 - ACTUALITÉ
Recognizing the multiplying effects of investing in rural women, the Swedish Government – through its development agency Sida – announced a US$5 million commitment to the Joint Programme on Accelerating Progress towards the Economic Empowerment of Rural Women (JP RWEE).

Récits sur le sujet

Actifs associés

Récits sur le sujet

Actifs associés

L’élevage, un secteur clé dans la lutte contre les changements climatiques au Kirghizistan

juin 2021 - BLOG
Les systèmes alimentaires qui comprennent une filière d’élevage peuvent être sans danger pour le climat s’ils sont bien gérés. Un nouvel outil d'évaluation aide les pouvoirs publics à calculer et prévoir les émissions engendrées par l'élevage dans le cadre de leurs Contributions déterminées au niveau national.

Publications sur le sujet

Actifs associés

Policy brief: Low carbon and resilient livestock development in Kyrgyzstan

novembre 2021
This policy brief summarizes the contributions of FAO and IFAD to the GIZ-led publication Analysis of livestock and pasture sub-sectors for the NDC revision in Kyrgyzstan.

Investing in rural people in the Kyrgyz Republic

septembre 2020
IFAD has invested in rural development in the Kyrgyz Republic since 1996.

Grant Results Sheet: AKF - Mobilizing public private partnerships in support of women-led small business development

mars 2018
When trying to develop a business, women in Afghanistan, Kyrgyzstan and Tajikistan, face multiple obstacles that have to do with their gender and with the challenging economic environment, which affects women more profoundly than men.

Vidéos sur le sujet

Actifs associés