Kenya

IFAD Asset Request Portlet

Country

Kenya

20

Projets Inclut les projets programmés, en cours et clôturés

980,31 millions d'USD

Coût total

455,09 millions d'USD

Part du FIDA

4 685 297

Ménages touchés

Le contexte

Plus de 75% de la population du Kenya, estimée à 43 millions de personnes, vit en milieu rural, où la moitié de la population vit en situation de pauvreté (2009). Les terres arides et semi-arides représentent plus de 80% du territoire du pays et abritent environ 36% de sa population. C'est dans ces régions que l'incidence de la pauvreté est la plus forte.

Le secteur agricole, qui emploie 80% de la population rurale et contribue à hauteur de 65% aux exportations, est le principal pilier de l'économie kényane. Le secteur laitier du Kenya est l'un des plus grands et des plus développés d'Afrique subsaharienne. Il contribue au PIB à hauteur de 4% et son rythme de croissance est de 4% par an. 

Depuis 2014, le Kenya appartient à la catégorie des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Sa croissance économique devrait se poursuivre à un taux annuel moyen de 5,9% sur les cinq prochaines années. Néanmoins, la lutte contre la pauvreté et les inégalités de revenus reste un défi d’actualité. Quelque 10 millions de Kényans souffrent d'insécurité alimentaire chronique et de problèmes nutritionnels.  

La pauvreté demeure élevée en milieu rural pour deux raisons: la forte croissance démographique – la population du pays a plus que triplé au cours des 30 dernières années – et de la dépendance à l’égard de ressources naturelles qui s’épuisent rapidement. La dégradation des ressources naturelles a des conséquences plus lourdes pour les femmes, car ce sont surtout elles qui se chargent de fournir à leur famille nourriture, eau et bois de chauffe. Le secteur agricole, qui contribue pour plus de 25% au PIB annuel, est menacé par l'évolution des conditions climatiques. Si rien n’est fait pour lutter contre ce phénomène, son coût économique pourrait représenter 3% du PIB par an d'ici à  2030, voire 5% en 2050. 

La quasi-totalité de la production agricole du Kenya est issue de cultures pluviales et près de la moitié de la production animale vient des terres arides et semi-arides. L'incidence croissante de la sécheresse et l’irrégularité des précipitations pourraient ainsi avoir une incidence considérable sur le secteur.

La stratégie

En 2008, le Kenya a lancé son plan national de développement à long terme, Vision 2030. Il vise à transformer le pays en une économie industrialisée à revenu intermédiaire.

Les principaux objectifs de la stratégie nationale de développement agricole pour 2010-2020 sont d'atteindre une croissance du secteur agricole de 7% par an et de réduire l'insécurité alimentaire de 30%. Les pouvoirs publics kényans tout comme le FIDA estiment que l'amélioration de l'accès aux principales céréales de base peut contribuer à réduire la pauvreté et l'insécurité alimentaire. 

Au Kenya, les prêts du FIDA offrent un soutien aux petits producteurs et autres acteurs des filières laitières et céréalières (négoces de produits agricoles, services privés d'assistance technique, petits commerces, transformateurs, etc.). Ils contribuent également à améliorer l'accès aux services financiers en milieu rural.

Le Programme d’options stratégiques pour le pays pour 2020-2025 a trois objectifs stratégiques:

  • améliorer la gestion communautaire des ressources naturelles dans une logique de résilience face aux changements climatiques et de durabilité ;
  • améliorer l’accès aux actifs favorisant la productivité, aux technologies, à la finance rurale et aux services;
  • renforcer l’accès durable à des technologies post-production améliorées et aux marchés.

Jusqu'à maintenant, les activités du FIDA au Kenya se concentraient sur les zones rurales dotées d'un potentiel productif moyen à élevé, où vivent la majeure partie des pauvres du pays. 

Avec sa nouvelle stratégie, le Fonds élargit son soutien aux régions arides et semi-arides. Il s'agit ainsi d'appuyer l'engagement des pouvoirs publics en faveur de l'amélioration des petits périmètres d'irrigation, des services de vulgarisation, de la commercialisation et de l'accès aux services financiers dans les régions où le taux de pauvreté est élevé. L'accent est mis sur une approche axée sur le marché dans les secteurs de l'horticulture, de la production laitière, des céréales et de la finance rurale.

Le pays en quelques chiffres

Le secteur agricole, qui emploie 80% de la population rurale et contribue à hauteur de 65% aux exportations, est le principal pilier de l'économie kényane.

Le secteur laitier du Kenya est l'un des plus grands et développés d'Afrique subsaharienne. Il contribue au PIB à hauteur de 4% et son rythme de croissance est de 4% par an. Plus d'un million de petits exploitants vivent de la production laitière.

Le FIDA finance des projets de développement agricole au Kenya depuis 1979.

Documents de pays

Actifs associés

République du Kenya: Programme d’options stratégiques pour le pays 2020-2025 Type: Programme d'options stratégiques pour le pays
Région: Afrique orientale et australe

Expert-Country-Highrise (no delete)

Projets et programmes

Projects Browser

Programmé En cours de conception après approbation de la note conceptuelle

Approuvé Approuvés par le Conseil d'administration ou le Président du FIDA

Signé Accords de financement signés

En cours En cours d'exécution

Clôturé Projets achevés ou clôturés

Aucun projet correspondant à votre recherche n'a été trouvé
Aucun projet correspondant à votre recherche n'a été trouvé

Actualités liées

Actifs associés

La Norvège apporte des financements au FIDA pour sortir les populations vivant de l’aquaculture de la pauvreté et réduire la malnutrition au Kenya, au Mozambique et en République Unie de Tanzanie

décembre 2021 - ACTUALITÉ
Alors que de plus en plus de personnes basculent dans la faim et la pauvreté en raison des restrictions liées à la pandémie, des changements climatiques et des conflits, l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD) a mobilisé 45 millions de couronnes norvégiennes (5 millions d’USD) pour augmenter les revenus et renforcer la résilience des petits aquaculteurs au Kenya, au Mozambique et en République‑Unie de Tanzanie, a annoncé aujourd’hui le FIDA.

La téléphonie mobile aidera 1,7 million de petits exploitants à accroître leur production durant le ralentissement économique provoqué par la COVID-19

août 2020 - ACTUALITÉ
Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a annoncé aujourd'hui qu'environ 1,7 million de petits exploitants au Kenya, au Nigéria et au Pakistan recevront bientôt des conseils agricoles personnalisés sur leur téléphone mobile, qui les aideront à accroître leurs revenus et à renforcer leur sécurité alimentaire et leur résilience face aux chocs économiques provoqués par la COVID-19.

IFAD-financed projects support rural poverty reduction and agricultural development in Kenya

décembre 2018 - ACTUALITÉ
Rural development projects financed by the International Fund for Agricultural Development (IFAD) have contributed to increase productivity, incomes and food security in Kenya, according to a new report presented today in the capital city of Nairobi.

Récits sur le sujet

Actifs associés

Promesses tenues! L'assurance-récolte fait la différence pour les petits producteurs du Kenya

mars 2022 - RÉCIT
L'agriculture est une activité économique qui n’est pas sans risque. Récemment, dans le cadre de certaines initiatives appuyées par le FIDA ont commencé à être pilotés des programmes d'assurance-récolte pour les agriculteurs participants - et pour les agriculteurs de KCEP-CRAL au Kenya, les nouvelles polices d'assurance sont arrivées juste à temps.

Avec le groupe de jeunes de Wazo Jema, faire le point sur la commercialisation des produits laitiers

novembre 2021 - RÉCIT
Wazo Jema est l'une des nombreuses petites entreprises dirigées par des jeunes à avoir été aidées par le programme Vijabiz financé par le FIDA. Bien qu'elles reposent à présent sur des bases plus solides, elles ont continué à faire face à certaines difficultés – et ces écueils nous montrent comment améliorer ce genre d'initiatives la prochaine fois.

Comment le groupe des Lare Milk Dealers a trouvé son public

septembre 2021 - RÉCIT
La vente de produits laitiers est généralement rentable dans le comté de Nakuru au Kenya, mais le groupe de jeunes des Lare Milk Dealers a eu du mal à pénétrer le marché au début. Ce sont des formations organisées dans le cadre d'un projet FIDA et un soupçon d’innovation dans leur modèle commercial qui leur ont enfin permis de trouver leur propre niche.

Récits sur le sujet

Actifs associés

Continuité des services de vulgarisation pour les petits producteurs malgré la COVID-19

juin 2020 - BLOG
Les services de vulgarisation agricole contribuent puissamment à renforcer les capacités des producteurs pour ce qui est des bonnes pratiques agricoles.

L’agriculture numérique, un atout majeur pour aider les petits producteurs à surmonter la crise de la COVID-19

janvier 2021 - BLOG
À l’approche du premier anniversaire de la COVID-19, le moment est venu de prendre la mesure des effets de la pandémie et de réfléchir aux leçons que nous en avons tirées ainsi qu’aux moyens de mieux faire à l’avenir.

Publications sur le sujet

Actifs associés

Investing in rural people in Kenya

avril 2022
Since 1979, IFAD has invested US$455.09 million in 20 programmes and projects in Kenya (at a total cost of US$980.31 million), in support of the Government’s efforts to reduce rural poverty.

Strengthening sorghum and millet value chains for food, nutritional and income security in arid and semi‑arid lands of Kenya and United Republic of Tanzania (SOMNI)

novembre 2020
Sorghum, finger millet and pearl millet are the most important staple foods for most households in the semi-arid tropics of East Africa, as these crops grow in harsh environments where other crops do not grow well.

Fostering Inclusive and Sustainable Agricultural Value Chains: The role of climate-resilient infrastructures for SMEs

février 2020
This study reviews evidence on initiatives that invest in climate-resilient infrastructure to support smallholder farmer organizations and agribusinesses in the micro, small and medium-sized enterprises (MSME) category and, ultimately, to foster inclusive and sustainable agricultural value chains. Case studies from the BRACED and ASAP programmes across sub-Saharan Africa are presented.

Vidéos sur le sujet

Actifs associés

Relever la tête, et augmenter la productivité et le pouvoir d'achat au Kenya

mai 2019 - VIDÉO
Il y a plus de 7,5 millions de petits exploitants agricoles au Kenya, qui fournissent environ 75% de la production agricole totale du pays.

Recipes for change: Muviko - Kenya

octobre 2017 - VIDÉO
This episode of Recipes for Change is about cooking with sorghum - a crop that has been neglected in Kenya in favour of the more popular maize. Now, with low rainfall causing maize harvests to fail, drought-tolerant sorghum is making a resurgence and celebrity chef Ali Artiste sees how sorghum recipes are being rediscovered in rural areas.

IFAD and Shamba Shape-Up

mai 2015 - VIDÉO
With the fourth and latest series of Shamba Shape-Up, Kenya's most watched agriculture TV show, IFAD staff have been talking to smallholder farmers about a range of practical issues, from cow care and livestock resilience to climate-change adaption.