Saut au contenu
X
Assurer la viabilité environnementale et la résilience face aux changements climatiques

Les paysans et les ruraux pauvres subissent de plein fouet les effets des changements climatiques et de la dégradation des ressources naturelles. Les écosystèmes, dont les agriculteurs sont tributaires, sont durement mis à l’épreuve par des phénomènes météorologiques extrêmes comme les sécheresses, les tempêtes et les inondations, aussi bien que par des processus graduels que sont l’élévation du niveau des océans et la fonte des glaciers.

À une fréquence de plus en plus rapprochée, les mauvaises récoltes et les pertes de bétail engendrent des préjudices économiques et mettent à mal la sécurité alimentaire des populations rurales, notamment dans certaines régions d'Afrique subsaharienne.

Parallèlement, l’accroissement rapide de la population mondiale exige le relèvement des niveaux de production alimentaire. Pour répondre à la demande alimentaire mondiale croissante, il faut doubler la production agricole d’ici 2050, réduire le gaspillage de nourriture et développer des chaînes de valeur durables et efficaces.

Les écosystèmes sur lesquels s'appuient les petits agriculteurs sont de plus en plus fragilisés. L’accès aux terres agricoles cultivables est de plus en plus limité et les ressources forestières, et aquatiques, ainsi que les sols, continuent de s’épuiser et de se dégrader.

De nombreux agriculteurs exploitent des terres marginales et non irriguées où l’eau tend progressivement à manquer. À cause de la pollution et de la surexploitation, on assiste à un effondrement des populations de poissons, mettant ainsi à risque des sources essentielles de revenus et de nourriture.

Amélioration des pratiques agricoles et protection de l’environnement

Les agriculteurs et les pêcheurs pauvres sont les gardiens des ressources naturelles. Grâce à une assistance ciblée, les secteurs de l’agriculture, de la foresterie et de la pêche peuvent jouer un rôle clé dans la lutte contre les effets de la dégradation de l’environnement et des changements climatiques.

L'amélioration de la gestion des terres et l’adaptation des pratiques agricoles peuvent aider à atténuer la pression sur l’environnement et à limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Les systèmes agricoles qui privilégient les pratiques durables d’intensification peuvent améliorer la résistance des cultures, diversifier la production et freiner la dégradation de l’environnement.

Intensification viable de l'agriculture

Le FIDA promeut une croissance agricole écologiquement viable et intégrée aux écosystèmes. Nous aidons les agriculteurs et les pêcheurs à être plus résilients face aux effets des changements climatiques.

Le Programme d'adaptation de l'agriculture paysanne développé par le FIDA est le plus vaste programme mondial en faveur de l’adaptation des petits agriculteurs aux changements climatiques. Nous orientons vers les petits agriculteurs les financements dans le domaine des changements climatiques et de l’environnement, et les aidons à réduire la pauvreté, améliorer la biodiversité, accroître les rendements et limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Le FIDA est aussi un organisme d’exécution du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) et du Fonds vert pour le climat, qui sont les principaux mécanismes financiers consacrés à des questions étroitement liées: réduction de la pauvreté, gestion durable des écosystèmes, adaptation aux changements climatiques et atténuation de leurs effets.

Dans le cadre de ces programmes, le FIDA collabore avec ses partenaires pour reproduire à grande échelle les approches réussies de production agricole durable et de développement de chaînes de valeur vertes. Ces approches contribuent à renforcer la capacité de résilience face aux changements climatiques par la gestion de systèmes concurrents d’exploitation des terres, tout en réduisant la pauvreté, en protégeant la biodiversité, en accroissant les rendements et en limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Approfondir

Énergies renouvelables

Plus de 2,5 milliards de personnes utilisent la biomasse (bois de feu, charbon, déchets agricoles et déjections animales) pour la cuisson des aliments. Dans nombre de pays, cela couvre plus de 90% de la consommation énergétique des ménages.

Pleins feux sur…

IFAD-supported projects help women come back to the countryside

Life in the countryside isn’t always easy – especially for rural women, whose contributions and successes have only recently begun to receive the attention they deserve.

Actualités liées

L’Agence française de développement accorde un prêt de 300 millions d’EUR au FIDA afin de soutenir des millions de petits exploitants agricoles

novembre 2020 - ACTUALITÉ
Pour faire face aux conséquences dévastatrices des changements climatiques sur la faim et la pauvreté dans les zones rurales, l’Agence française de développement (AFD) a signé aujourd’hui un accord de prêt de 300 millions d’EUR au FIDA destiné à aider les petits exploitants agricoles des pays à haut risque à renforcer leur résilience face aux chocs et à accroître leur productivité.

Les petits exploitants agricoles sont les grands oubliés du financement climatique, souligne un nouveau rapport

novembre 2020 - ACTUALITÉ
Malgré leur vulnérabilité disproportionnée face aux effets des changements climatiques, les petits exploitants agricoles des pays en développement ne reçoivent que 1,7% des financements climatiques, soit une part minime au regard de leurs besoins: c’est ce que révèle aujourd’hui un rapport publié par le FIDA et Climate Policy Initiative (CPI).

Dans une déclaration historique, des banques publiques de développement s’engagent à lutter plus vigoureusement contre la faim et la pauvreté dans le monde

novembre 2020 - ACTUALITÉ

Aujourd’hui, 13 banques publiques de développement se sont conjointement engagées à renforcer leurs investissements en faveur de l’alimentation et de l’agriculture dans le contexte de la pandémie mondiale et des changements climatiques, une première mondiale.

Publications sur le sujet

Climate Risk Analyses in East and Southern Africa

novembre 2020
These Climate Risk Analyses assess the potential impacts of climate change on several crops and commodities in Lesotho, Mozambique and Uganda.  

Analyse du déficit de financement climatique pour la petite agriculture

novembre 2020
Dans un monde en mutation rapide, l'agriculture est au cœur du développement durable. Au cours de la décennie qu’il  nous reste pour atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies, le monde va devoir faire face à un certain nombre de risques, mais les perspectives qui s’ouvrent à nous sont tout aussi nombreuses (Rapport disponible uniquement en langue anglaise)

Climate change and small-scale farming: The Adaptation for Smallholder Agriculture Programme (ASAP)

octobre 2020
IFAD’s Adaptation for Smallholder Agriculture Programme (ASAP) is the largest multi-donor global fund specifically dedicated to enabling smallholder farmers to adapt and build their resilience to climate change.

Partenaires


Nous contacter

Pour toute question, veuillez contacter Brian J. Thomson,

Responsable de la communication et de la gestion des savoirs,

+39 0654592282  - portable: +39 366 6121101 - b.thomson@ifad.org